25.10.09

Interview de David Gaté, DJ star

-



-
-
Aujourd'hui, interview du DJ le plus hype du monde, David Gaté.

David Spoiled, the hippest DJ in the world, answers our questions.

- Alors, David Gaté, vous vendez des millions de disques,
vous faites danser la jeunesse de la terre entière, enfin celle qui ne meure pas de faim.
Vous êtes un peu la star du nouveau millénaire, votre art fait oublier à vos fans leurs petits tracas quotidiens ?
Vous pouvez enlever vos lunettes pour qu'on voit votre belle gueule ?
So, David Spoiled, please tell us about your art.
You make worldwide youth dance and have fun. Is your music a form of therapy for them ?

























- Non, moi je fais juste bouger tous les ptits culs du monde.
- What ? Dunno. I just make people's asses shake, period.

- Ah d'accord. Euh... Et sinon, vos sources d'inspiration,
vos maîtres, vos références musicales ?
- Well. And could you tell us about your artistic tastes and culture ?

- Ah non moi ce qui me kiffe c'est pas ça, la culture des nantis et des puissants,
moi c'est plus l'instinct, les pulsions.

- Don't know nothing about culture. I work with instincts and pulsions.

- Vous êtes plus Dionysiaque qu'Apollinien, en fait ?
- In a nutshell, you're more a Dionysiac guy than an Apollinian one ?

- Huhuhu. Ouhlala.























- Votre dernier hit s'intitule "Sexy Pute". C'est une provocation ?
- Your last hit is "Sexy Whore". Is that a provocation ?

- Non, c'est juste le romantisme de maintenant.
C'est ça que les jeunes se disent à l'oreille.

- No, that's just the way young people talk. That's the modern romance.

- Mais c'est misogyne. Un peu, quand même, non ?
- Isn't that a bit misogynist ?






















- Et ho, mon vieux, t'arrêtes d'embêter David avec tes questions à la con, des fois ?
Tu t'es cru dans télérama là ? Demande-lui des trucs qu'i comprend, bordel.
OK ?

- Hey ya, bloody interviewer ! Can't you see he can't understand your questions ?
You're from the New Yorker or what ? So make it simple, man, right ?


- Et vous êtes ?
- And you are ?

- Lutold Brillencouye, son producteur.
- Lutold Shiningballs, his producer.






















- Donc... Euh... Eh bien, dites-nous, David, ce t-shirt,
c'est un hommage à votre public de la France d'en-bas ?
- Ok... So... David, tell us about your tshirt. Vierzon is a little french town.
Is it a tribute to your basic fans ?

- Non, c'est pour se fout' de la gueule des pov mecs qu'habitent Vierzon.
C'est de la provoc. Du racisme social, paske c'est le seul racisme qu'on peut encore faire sans se faire pécho.

- No, that's just mean. Just to make fun at people who don't live in big hip cities.
That's total gross social racism.




















- Bon, on va la finir là, cette interview de connards.
- Your shitty interview is over, man. Shut up.






















-
-
-
-

25 commentaires:

Agathe a dit…

ENORMISSIME!!! Le dernier "plan" est incroyable, l'air satisfait de David et le regard bovin de Lutold! Je veux plus d'interviews de connards!! PS: je vois qu'on travaille aux memes heures...

The Haute-Shopper a dit…

You captured these expressions so perfectly! It's like being right there. The smirk of David in these images is very on target, as well as the impatient harsh tone of the producer.

dot a dit…

That's brilliant! Hysterical.

Some people are so... defensive.

Thank you for your sweet comment! Was just commenting on that post when it came thru, otherwise I'd have replied.

Have a lovely day! I'm sure you will, having shared (& got rid of) that negative encounter.

jCx

camille a dit…

haha j'adore :)
l'effet entre le premier et le deuxième dessin est très réussi, on a très envie de lui demander de remettre ses lunettes en fait.

la flore et la faune . com a dit…

Agathe, oui tu as bien cerné nos amis je crois.. Aux mêmes heures, oui... En fait je dors une fois par mois, très longtemps. 3-4 jours.

The Haute-Shopper, your very precise comment is great, thanks a lots.

dot, thanks ! yes you're right about people being defensive. Have a lovely day too and lovely encounters.

Camille, je vois que tu n'es pas sensible à son regard de poisson pané. too bad.

Mat a dit…

J'espère que le disque de David sera en vente chez Paulette boutique !!!

UnoCosa a dit…

l like the part of about using instinct ... the producer is quite a character - i actually admire people who has guts to be rude because being polite all the time can be tiresome ;-)))

have a lovely week, xx

E a dit…

I thought his t-shirt said Verizon and I had murderous thoughts for a minute.

la flore et la faune . com a dit…

Mat, pas sûr que ce soit un pote de Paulette...

UnoCosa, you're bloody right, holy shit. Lovely week to you too, though.

E, what's Verizon ?

Sophie, the Barton Girl a dit…

Parfaites les deux têtes de con!

@UnoCosa - la grossièreté comme moyen de subversion, why not, mais la grossièreté par pure paresse, ça c'est révolutionnaire... et très con! 'Fin bon, moi c'que j'en dis...

MAISON CHAPLIN a dit…

Salut, j'adore vos postes et les photos ^^
Vous suivant maintenant ;)

Link moi, suivez-moi
@ MaisonChaplin.blogspot.com

deep_in_vogue a dit…

Hahah I thought the shirt said Verizon too! Verizon is a cell phone company here in the states, I'm actually a client, silly me. Much love from my acacia tree :o)

The Photodiarist a dit…

I love your sense of humor so much. By the way, that comment about the "serial time killer" was brilliant . . .

Miss Gourmandise a dit…

Bravo, énorme fou de rire dans le bureau ce matin:) Merci
De toutes les façons ce n'est pas loin de la réalité.

la flore et la faune . com a dit…

Sophie, ouais ! un débat sur la grossièreté !

Maison Chaplin, merci du compliment, surtout pour les photos.

Div, thanks for the explanation. Sounds like a bad operator... That's great to hear from your acacia. Cheers to it.

The Photodiarist, your photos are inspiring ;)

Miss Gourmandise, c'est même très très proche.

Cécile (faisant ses 1ers pas dans le commentaire de blog fachionne) a dit…

Hilarious ... (pfffrrrrrt)(pouff-pouff)

@Maison Chaplin
j'ai examiné très attentivement le grand truc bronzé tapissé de poils transpirant dans un sauna (et vantant tout à la fois une montre et la sensualité solitaire)(ah ...) que vous avez mis en ligne le 27/10/2009.
Je suppose que c'est trop tard pour d'éventueles retouches, mais je me demande si le grand truc ne gagnerait pas en intérêt en ôtant sa serviette blanche. (le hic est qu'il serait alors bien moins drôle aussi ...)(or j'aime les mecs drôles) (alors je sais pas, je sais pas, je sais pas)

houhou a dit…

un truc de dingue : je regarde ton blogui au boulot et là l'imprimante se met en marche et hop tout ton blog version papier! un truc de ouf.elogrhan

la flore et la faune . com a dit…

Cécile, bravo pour tes premiers pas de fashionista, lol omfg. Le truc, c'est que sans serviette il serait peut-être très drôle aussi. Who knows ?

houhou, alors là... incroyable. Mon blog est hanté alors ou quoi ? Je vais l'exorciser ce week end. En attendant, je conseille à tout les lecteurs de débrancher leur imprimante.

Cécile a dit…

ah zut, j'ai oublier de parapher de ma signature fashionista "Cecily".

sans transition : Que veut dire "lol omfg" ? (enfin lol, je vois ...)

sans transition : cette serviette m'a fait songer aux feuilles de vignes ajoutées aux marbres antiques du Vatican par les papes pudibonds.

Mai-Lan a dit…

Mais comment j'ai pu me priver de tant de plaisir ? (je parle de trainer sur les blogs et le tien en particulier :)

la flore et la faune . com a dit…

Cécile, bien vu pour la feuille de vigne, c'est un peu l'histoire la pub YSL M7.

Mai-Lan, il manquait juste toi ici pour que le mien soit complet.

Cécile a dit…

Je ne connaissais pas cette campagne de pub YSL. (bof)
Et je lui préfère celle pour Opium (tu sais, cette femme rousse, très alanguie, au corps blanc kaolin, aux paupières vertes, aux lèvres maquillée de rose, et aux sandales dorées). A-t-elle subi les foudres de la censure ? (en France pas à ma connaissance)

la flore et la faune . com a dit…

Oui, c'était Sophie Dahl... J'avais fait une conférence sur le pornochic à l'époque. Sur la controverse, ça s'est passé en Grande-Bretagne :
"Mais on est loin du tollé provoqué par Opium, la publicité la plus controversée en Grande-Bretagne depuis cinq ans. L'affiche pour le parfum d'Yves Saint Laurent, montrant le mannequin Sophie Dahl dans une pose lascive, a été censurée par la même ASA le 19décembre après avoir suscité pas moins de 730lettres de protestation. Diffusée sans problème dans la presse magazine, la publicité n'a fait scandale que lorsqu'elle a été affichée «prèsd'écoles,d'églises et de mosquées», selon l'ASA. Le Committee of Advertising Practice, un organisme composé de représentants de la publicité et des médias, doit décider d'un éventuel droit de veto sur les campagnes d'Yves Saint Laurent pour les deux ans à venir.

Devoir d'autodiscipline
En France, pourtant, cette campagne conçue par Tom Ford, le directeur de création d'Yves Saint Laurent, et photographiée par Stephen Meisel, est passée sans encombre. L'annonceur affirme même avoir«reçu des lettres de félicitations et des demandes d'affiches».
source Stratégies

Cécile a dit…

Le gag : les serveurs viennent de planter. toute la boîte est paralysée et au "chômage technique". Nous ne pouvons qu'aller sur ... internet !! (ex-ce-llent !!)

Une conférence sur le porno-chic - allon bon ...

Je ne suis pas réceptive aux affiches de publicité (à l'exception de celles qui réduisent trop fortement la femme à une bécasse ou à un objet) mais cette femme-objet-ci avait accroché mon regard. J'aimais qu'elle donne l'impression de se contre-ficher royalement du regard d'autrui et particulièrement ses paupières closes fardées de vert. Le corps blanc, la pose sophistiquée me rappelait (ce qui est bien bête mais élève tout de même vers d'autres sphères) des Vénus de la Renaissance tardive. (ce qui était stimulant pour l'imagination)

Pour le reste, nous sommes à mille lieues de mon monde (puritains censeurs, parfum Opimum atroce, porno-chic ou mode de luxe).

Cécile a dit…

Bon ... les serveurs remarchent. La récré internet est terminée.
(mais je vais voir chez Camille si j'y suis)