21.4.10

Alice's waiting for wonderland

-
-



- Holy shit where is this fucking white rabbit
in charge of making me discover my g spot !?

-
-

14 commentaires:

Café Naïveté a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Café Naïveté a dit…

you've got an impeccable taste of humour.. amazing, how you always make my day!

Cécile a dit…

ah ... L'auteur (ou le modérateur) supprime aussi des commentaires ici aussi ... Gasp !

euh alors euh .. qu'est-ce que je peux écrire de "bien" euh ... euh ... euh ...

ah j'ai trouvé :
C'est qui Alice ?

la flore et la faune . com a dit…

Commentaire supprimé, joli pseudo

Café Naïveté, impeccable is the right word indeed.

Cécile, en fait c'est l'auteur du message qui s'est supprimé son message, pas moi l'auteur de ce blog. Une auto-censure, quoi. Alice ? Tu as un indice.

greta g a dit…

roh mais c'est génial, tout le bouquin est résumé là ! c'est un haiku visuel ! alors c'est donc ça, le wonderland, c'est le point g !?

Cécile a dit…

mince ... un intervenaute s'est fait hara-kiri ici ... molto originale !

Est-ce que ce dessin est lié au fait que tu aurais vu le "Alice" de Tim Burton ? Je n'ai pas vu ce film ; quelqu'un m'a dit que c'était décevant ...

Davidikus a dit…

D'un coup, la fiole mystérieuse qui fait qu'Alice se sent plus ou moins grande, prend un sens différent. Un commentaire féminin sur le sujet ?

http://davidikus.blogspot.com/

Cécile a dit…

@Davidikus
"Alice au pays des merveilles" est un roman fantaisiste et absurde destiné à distraire une petite fille que Lewis Caroll aimait bien. c'est, à mon avis, bien sûr, un petit roman d'apprentissage voire de passages vers l'âge adulte - passages que ne cessent de franchir Alice, petite créature rêveuse et indolente, au commencement du livre (et ... en y laissant plus ou moins des plumes et au risque parfois de devenir folle). Elle y apprend à surmonter ses peurs et à faire face à des difficultés inattendues.

après ... après ... Bettelheim dans sa "psychanalyse des contes de fées" (ou "de fesses" comme le prononçait ingénument (mais pas si inexactement) une amie italienne qui maîtrisait mal le français), ne s'est pas penché sur le cas "Alice".

The Photodiarist a dit…

What wickedly great humor you have . . .

Cécile a dit…

Chère Alice,
j'y pense seulement maintenant ... si le lapin ne vient pas ... tu peux faire appel au Bolot Occidental (de Brétécher). il est aussi lubrique et bien plus féroce et caustique (mais attention à toi : il fait tout autant de bébés que le lapin à celles qui ne se protègent pas - voire pire ...)

ex de femelle bolot en train de mettre bas :
http://www.bedetheque.com/Versos/AmoursEcologiquesDuBolotOccidentalLes1a_24102009_172847.jpg

PS : mais non je ne m'ennuie pas du tout pour poster autant de commentaires ... J'AI SIMPLEMENT E-NORME-MENT DE TRA-AA-VAIL ET J'EN-AI-AI MA-A-A-RRE

la flore et la faune . com a dit…

greta g, exact, le wonderland c'est le point g. Le chapelier fou, le sourire du chat, tout ça, sont des métaphores hot.

Cécile, oui, je l'ai vu, et en 3D. J'aurais préféré que Lynch en fasse une version.

Davidikus, cette scène est d'ailleurs ma préférée du film de Burton, la micro-jupe qui devient robe à traîne et vice-versa, joli.

Cécile, un lapsus d'or pour le "conte de fesses".

The Photodiarist, wickedly indeed.

Cécile, je ne connaissais pas ce bon Bolot, un sacré specimen.

Aurélie a dit…

Malgré les mauvaises critiques, voilà un billet qui donne envie d'aller voir ce film! Je crains que l'humour soit moins décalé (campé au point B).

la flore et la faune . com a dit…

Aurélie, je ne sais pas si tu as sauté le pas, si oui, je suis désolé... Le "g" est en effet très très très loin. Même en 3D.

Cécile a dit…

"greta g, exact, le wonderland c'est le point g. Le chapelier fou, le sourire du chat, tout ça, sont des métaphores hot. "
... hé, sans parler des dodos utilisés comme maillets à croquet et qui de rigides deviennent subitement tous mous lorsqu'il s'agit de donner un coup à la boule ...